Repenser la transition énergétique : 10 revendications

Publié par AAVEC le 25 février 2019 dans la catégorie Compteurs Linky, Transition énergétique

Contribution « le vrai débat » du collectif Info Linky Sud Ouest Lyonnais

Le collectif Info Linky Sud Ouest Lyonnais propose 10 revendications urgentes pour « repenser la transition énergétique », non pas au profit de quelques-uns mais au profit de la population en consommant le moins d’énergie possible et sans risques sanitaires.

L’intérêt commun serait d’initier un grand plan d’isolation des logements, d’engager la transition vers des énergies renouvelables.

ENEDIS, gestionnaire en situation de monopole du réseau de distribution d’électricité, veut nous imposer le remplacement des 35 millions de compteurs actuels par des Linky, grand gaspillage anti-écologique et délire technologique dont nous n’avons pas besoin.

Nous sommes des milliers de citoyens à refuser le compteur capteur Linky pour des raisons écologiques, financières, sanitaires et sociétales ainsi que pour des questions de libertés individuelles et de droit à la vie privée.

Les compteurs capteurs Linky n’apportent rien aux usagers, comme le précise le rapport de la Cour des comptes du 07 février 2018, et poussent davantage à la consommation qu’aux économies d’énergie.

La deuxième phase des compteurs prévoit la connexion et le pilotage des appareils électrique à distance via de nouveaux services et gadgets qui seront proposés par des sociétés tierces.

La mise en place des compteurs et les services associés ne sont pas de nature non plus à respecter la liberté individuelle au sein de son domicile puisque tous nos faits et gestes pourront y être reconstitués. C’est une atteinte à une liberté fondamentale de notre démocratie.

1 – Nous revendiquons un droit à la vie privée et à ne pas être exposé et vendu à notre insu au nom de l’économie du big data et de la smart city.

– Le déploiement de l’Équipement Radio Linky (ERL), avec entre autres un dispositif lié aux voitures électriques, lequel nous semble dangereux quand à l’explosion future du coût d’un plein électrique. Nous contestons la faisabilité d’une telle économie basée sur le tout électrique et nous ne pensons pas qu’un tel système profitera au plus grand nombre.

 – Les compteurs Linky permettront une facturation à l’heure près avec une tarification la plus forte pendant les heures de pointe, ce qui augmentera la précarité énergétique.

2 – C’est pourquoi nous demandons l’arrêt du déploiement des compteurs communicants et en premier lieu du compteur Linky.

3 – Nous demandons la dépose des compteurs déjà mis en place et un grand plan d’isolation du parc immobilier à commencer par les habitats sociaux et les services publics.

4 – Nous demandons aussi le maintien d’une tarification universelle et des mesures concrètes pour réduire la fracture énergétique (gratuité pour les besoins vitaux comme se chauffer et s’éclairer), le développement de l’auto-production, la décentralisation du système de production et le développement des énergies renouvelables à échelle d’un quartier.

5 – Nous demandons l’arrêt de la politique du tout connecté et donc du tout électrique qui amplifie le réchauffement climatique, pille les ressources des pays les plus pauvres, déshumanise la société et engendre des nouvelles maladies liées à la pollution électromagnétique.

La disparition programmée des lignes de téléphone fixe au profit du tout wifi et de la 5G qui commence à être déployée en France sans débat préalable augmentera considérablement les expositions aux ondes électromagnétiques.

6 – Nous demandons l’arrêt du déploiement de la 5G et le maintien des lignes de téléphone fixe.

L’heure est à la sobriété énergétique et non pas à la multiplication des connexions électriques coûteuse, énergivores et dangereuses pour le vivant.

7 – Nous demandons l’arrêt du développement de la voiture électrique comme moyen personnel de déplacement et la mise en place de transport en commun gratuit.

8 – Nous demandons l’arrêt de la mise en place de la smart city (cité connectée) et l’agrandissement sans fin des grandes métropoles au détriment des périphéries.

Nous ne voulons pas d’un projet de société qui de plus nous enferme dans une surenchère du nucléaire

9 – Nous demandons également un plan de sortie du nucléaire.

Il est vital de maintenir et de développer des lieux de vie à échelle humaine et sans contrôle systématique de la population délégué à un système machine.

10 – Nous demandons le maintien de services publics humains dont la gestion ne peut se réduire à des robots et des algorithmes ne répondant pas aux besoins vitaux de la population, comme il est prévu dans le rapport CAP 22 (Comité Action Public 2022.)

Les membres du collectif Info linky Sud Ouest Lyonnais

◊◊◊

Thèmes : , , , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *