Le cercle de silence

Notice réalisée par Reynald GUERIN

Le Cercle de silence est une action non violente, un rassemblement de citoyens refusant le traitement inhumain infligé aux étrangers en situation irrégulière : enfermement des migrants, rétention administrative, expulsion arbitraire . . .

L’immigration n’est pas un choix pour tous les migrants ! C’est une nécessité de survie pour les opprimés qui ne peuvent simplement vivre avec leurs proches, dans leur pays.

Pourquoi tant de migrants ?

Aujourd’hui, nombre d’Occidentaux se plaignent d’être « envahis par des migrants qui feraient bien de rester chez eux ! ».

En regardant de nos fenêtres d’Européens (voire de Français) et étant protégé par nos certitudes que ces populations viennent « profiter de nos avantages obtenus par de dures batailles », il est difficile d’admettre que le déplacement de ces personnes peut être dû à des contraintes dont nous sommes plus ou moins responsables (directement ou indirectement). Pourtant !

1 – Le réchauffement climatique :

Les conséquences de l’ouragan Irma (2017) sur l’île de Big Pine Key, dans l’Atlantique. Crédit : Reuters.

À l’exception de quelques « climato-sceptiques » comme Monsieur Donald Trump, l’ensemble des populations avisées du monde a conscience que les impacts des nations fortement développées sont à l’origine du changement climatique de la planète que 7,5 milliards d’humains colonisent.

La Tribune du 10/07/2018 [1] restituait « qu’un rapport de la Banque Mondiale de mars 2018 évoque 143 millions de migrants climatiques d’ici à 2050 et l’ONU chiffre même ces futurs flux à 1 milliard de personnes sur la même période ». L’écrasante majorité des personnes qui migrent le font à l’intérieur de leur propre pays.

Les migrants internationaux ne représentent, eux, que 200 millions de personnes, soit 3% de la population mondiale [2].

2 – Français expatriés :

Il est de bon ton de différencier les mots « migrant » ou « émigré » du mot « expatrié » qui, dans notre vocable, singularise l’origine du déplacement et distingue qualitativement les flux.

Selon Chapka [3], le Quai d’Orsay estime qu’il y a entre 2 et 2,5 millions de Français expatriés dans le monde, représentant environ 3% de la population française, soit le même pourcentage que les migrants internationaux.

Si la Suisse reste la destination numéro 1 des expatriés français et les États-Unis d’Amérique la deuxième, il ne faut pas négliger ceux qui vont en Amérique centrale ou en Afrique.

Un rapport au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères et au ministre de l’Économie et des Finances [4] traite de la relance de la présence économique française en Afrique intervient à mi-chemin entre le discours prononcé par le Président de la République devant les étudiants de l’université de Ouagadougou le 28 novembre 2017, et le sommet Afrique-France prévu en juin 2020.

L’auteur écrit que « la France doit se donner une ambition à long terme. Soixante-ans après les indépendances [il a] la conviction que nous devons dépasser la conception classique de l’aide, pour construire celle de l’investissement pour le développement […] une ambition collective portée par les pouvoirs publics ».

3 – L’Afrique, un continent d’avenir

Selon La Tribune [5], les entreprises françaises sont prêtes à s’impliquer davantage en Afrique.

La Côte d’Ivoire arrive en tête du classement des pays les plus attractifs, avec 50% des entreprises interrogées qui y sont implantées. Pour sa part, le Nigeria est cité par 36% des entreprises et s’illustre par des ressources naturelles reconnues au niveau mondial. Incontournable « géant » de l’Afrique (économique et démographique), le Nigeria est le 1er producteur de pétrole du continent.

Top 10 des pays africains où les 800 entreprises françaises du panel. BearingPoint sont le plus présentes. (Crédits : BearingPoint)

Ce qui intéresse les entreprises reste bien les profits qu’elles peuvent tirer. Pour exemple, il est intéressant de comprendre la « France-Afrique » à travers l’enquête d’Olivier Blamangin « Castel, l’empire qui fait trinquer l’Afrique » [6], publié dans Le Monde Diplomatique.

Pétrole, Uranium, minerais précieux, bois, terres agricoles…, sont autant de biens dont les entreprises étrangères à l’Afrique spolient les peuples des pays qui la composent.

4 – L’industrie de l’armement

Rien d’étonnant que les pays occidentaux et la Chine cherchent à maintenir leur influence dans cette région « prospère aux affaires » et aux démocraties fragiles. Ce n’est pas sans raison que la France y envoie d’ailleurs des militaires. Malgré l’existence de textes universels reconnaissant le droit des peuples à l’émancipation et à l’autodétermination, en l’occurrence la Charte des Nations Unies de 1945, les puissances coloniales ont maintenu une présence militaire dans plusieurs pays après l’octroi de leurs indépendances. « Les enjeux sont surtout économiques », éclaire Thierry Mwepu, professeur et géopoliticien à l’université de Kinshasa [7].

La santé économique des nations riches est bien aussi la raison principale pour la vente d’armes. Ainsi selon un rapport transmis au Ministère français de la Défense révélé par le site sud-africain « DefenceWeb« , la France a livré en 2016 pour 1,6 milliard $ d’armes au continent africain et a rempli ses carnets de commandes avec 1,166 milliard supplémentaire. Ce n’est peut-être pas bon pour la morale, mais c’est bon pour le moral, et surtout pour le commerce extérieur [8].

Parce que ça va mieux en le disant, c’est aussi notre réponse à la question : « Pourquoi tant de migrants ? »

1. www.latribune.fr/economie/international/migrations-la-bombe-a-retardement-climatique-784546.html

2. www.lacimade.org/faq/les-migrations-internationales-faits-et-chiffres/

3. blog.chapkadirect.fr/statistiques-expat-2018/

4. www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/afrique/evenements/article/rapport-de-m-herve-gaymard-au-ministre-de-l-europe-et-des-affaires-etrangeres

5. www.latribune.fr/opinions/blogs/euromed/les-entreprises-francaises-pretes-a-s-impliquer-davantage-en-afrique-539140.html

6. www.monde-diplomatique.fr/2018/10/BLAMANGIN/59159

7. www.trt.net.tr/francais/afrique-asie/2019/07/23/deploiements-francais-en-afrique-plus-qu-une-presence-des-implantations-permanentes-1240945

8. www.congo-autrement.com/blog/accueil/ventes-d-armes-de-la-france-en-afrique-quel-pays-africain-est-le-plus-gros-acheteur-d-armes-francaises.html

=> Télécharger l’invitation au Cercle de silence du 14 septembre 2019 (PDF)

◊◊◊