Un appel : la 5G ou le stade suprême du delirium numérique

Publié par AAVEC le 7 janvier 2020 dans la catégorie 5G, Pollution électromagnétique, Smart city

Un article émanant de : Association Résistance 5G-Nantes – Association nantaise pour une Sociale-Écologie (ANSE) – Collectif Nantes1 – antilinky5G &amp – Collectif 44 contre Linky5G – Groupes Facebook Stop Linky Nantes &amp – Résistance 5G

La 5G est une bascule civilisationnelle dans l’hubris, une folie mondialisante née d’un esprit capitaliste indifférent aux problèmes sociopolitiques et de santé que ce système tentaculaire peut poser. C’est, chez nous, le révélateur d’une Europe sous la coupe des lobbies industriels du numérique et de leurs complices financiers et marchands qui pourrait bien se voir complètement écrasée dans le match USA/Chine.

Nous assistons là au triomphe absolu des gourous libertariens de la Silicon Valley et de leurs pâles émules, qui sont en train de se voir doubler par leurs homologues chinois ! La 5G est un projet criminel contre le Vivant en son entier : humains, animaux, insectes et végétaux – une agression de plus contre la biodiversité. Il n’y aura pas un seul espace ni une seule espèce sur la planète qui ne sera bombardé d’ondes depuis le ciel et la terre. Nous en serons tous victimes. Pourquoi ? Pour gagner quelques dixièmes de secondes ? Ou pour le profit extrêmement juteux d’un très petit nombre ?

Des millions d’antennes à balayage électronique à hauteur d’homme enverront des faisceaux ciblés sur les utilisateurs à de très forte densité. Personne ne pourra échapper aux ondes émises par les milliers de mobiles et d’objets connectés en constante activité.

L’ambition de nos apprentis sorciers est de faire fonctionner un million d’objets connectés par km² ! Sans parler de l’abattage de milliers d’arbres gênants pour que les faisceaux puissent passer.

La 5G, c’est bon pour la santé, nous dit-on… La baguette magique d’un Healthbigdeal [littéralement : un grand marché de la santé]… Pour les hôpitaux du Darfour, du Yémen, de Bolivie ? Et même pour les nôtres quand les agents hospitaliers, nos médecins, manifestent dans la rue faute de moyens ?

La discussion que nous avons eue avec des Californiens travaillant dans le domaine de l’informatique, celle que nous avons eue avec des médecins-biologistes, montre qu’il s’agit d’une véritable tromperie. Ce n’est qu’une affaire de gros sous visant à manipuler les populations enfumées dans les mirages du numérique en leur faisant fallacieusement et le plus honteusement miroiter les impacts positifs sur leur santé.

On ose même la présenter comme la solution pour sauver l’agriculture et nos écoles. C’est monstrueux de cynisme et désolant d’imbécillité politique.

Les navires se positionnent déjà à moins d’un mètre près, des engins agricoles tracent déjà des sillons impeccables dans la Picardie et la Beauce avec le GPS, des robots avec l’Intelligence Artificielle opèrent déjà dans des hôpitaux. Des gens contrôlent déjà leur chauffage à longue distance ? Ont-ils besoin de la 5G ?

Nous en prendrons plein la tête, jusqu’au milieu du Sahara et de ce qu’il restera de l’Amazonie. Et des milliers de satellites pour ce beau projet : une vraie poubelle et une hyper-pollution de l’espace à prévoir après celle des océans. Comment les sondes d’intérêt scientifique passeront-elles sans encombre ? Comment se repéreront nos oiseaux, nos dauphins, nos baleines, nos dernières abeilles ?

L’astrophysicien Aurélien Barrau lance un cri d’alarme : « La 5G tue ! Voilà l’archétype de ce qui mène au désastre. Notre incapacité structurelle à dire ça suffit. Nous avons DÉJÀ tué 70% du vivant. Préfère-t-on la vie ou le débit du réseau téléphonique ? ».

Quelle cruelle ironie que cette active publicité des industriels du numérique – relayée allègrement par des médias subjugués ou aux ordres – nous vantant les bienfaits que la 5G apportera à notre bien-être et notre santé au moment même où médecins et scientifiques internationaux lancent un cri d’alarme qui les contredit !

L’appel international demandant l’arrêt du déploiement de la 5G sur Terre et dans l’espace est signé par des centaines de scientifiques et épidémiologistes du plus haut niveau représentant de nombreux pays. Il déclare que « les recommandations internationales concernant les ondes non ionisantes sont totalement datées et inadéquates au moment où explosent les communications sans fil. »

« Le déploiement de la 5G revient à mener des expériences sur les êtres humains et l’environnement, ce qui est considéré comme un crime contre l’humanité en vertu du droit international. »

Ce document est certainement l’un des plus graves dans l’histoire de l’humanité. Il est adressé à l’ONU, l’UE, au Conseil de l’Europe et aux gouvernements de tous les pays.

« Le système technicien » échappe donc dangereusement à la citoyenneté, à notre humanité ; il ne requiert pas notre assentiment, semble paralyser tout le monde, et notamment les décideurs politiques et représentants de notre République de plus en plus dépassés – et c’est très inquiétant.

Nous ne pouvons accepter la déresponsabilisation d’édiles qui nous disent se voir tout imposer par l’État ou l’Europe (l’un étant toujours l’excuse de l’autre), à commencer par la 5G. Et il est de notre devoir citoyen de dénoncer haut et fort leur inertie, leur démission morale ou leur tacite complicité, comme de dénoncer l’État français et l’Europe en tant que bras armés du business model des industriels et des marchands.

Nous sommes également atterrés par le manque de conscience, l’absence de doute et d’investigation honnête de la part des grands médias, qui ne s’interrogent plus, ne proposent aucun débat contradictoire sur un sujet pourtant gravissime, n’assument plus leur rôle de contre-pouvoir et de garants de la démocratie.

Tout le monde se trouvera pris dans la toile d’araignée mortifère des champs et ondes électromagnétiques si nous n’y prenons garde collectivement.

Le pire est la perspective d’avoir en ville, tous les 50 à 100 m, plus ou moins dissimulées dans le mobilier urbain, des petites antennes 5G qui nous irradieront.

Nous avons déjà largement TOUT ce qu’il faut par les moyens du numérique pour nous aider dans notre quotidien. Il faut corriger dès à présent les désordres sociaux et autres causés par le numérique existant, y mettre de l’ordre, le raisonner, savoir faire un tri sélectif. Il est grand temps d’arrêter cette fuite en avant, de faire une PAUSE GÉNÉRALE dans nos plus délirantes et inutiles « innovations disruptives » !

Non – le monde entier n’est pas le terrain de jeu de grands ados très intéressés ou totalement inconscients. Nous ne voulons pas être obligés de devenir leur « chair à données ». Nous ne voulons pas de leur grand projet d’une « civilisation » mondiale « intelligente » mais humainement décérébrée, d’hyperconsommation serve et infantilisante, à la solde des Pouvoirs de tous types et au service de la plus extrême cupidité.

Avec la 5G, les Maîtres de la High Tech nous entraîneront tout droit vers un désastre écologique, social et sanitaire sans précédent, vers davantage d’injustice, de surveillance généralisée, de déséquilibres mondiaux, d’expropriations et de migrations contraintes, d’accroissement des inégalités parmi les peuples et entre les peuples.

◊◊◊

Thèmes : , , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *